Forum du magazine Keltia
Bienvenu(e) sur le Forum de Keltia Magazine




 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Accés au site de Keltia
Page Facebook
Google + Keltia
Navigation rapide
 Culture moderne
   Agenda
   Musique
   Voyages
   Sports

   Histoire
   Artisanat
   Traditions

Amis et Partenaires

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Projet BD Cuchulainn
Sam 24 Juin 2017 - 8:25 par carantia

» Trophé Ronsed Mor 2017
Mer 10 Mai 2017 - 5:50 par carantia

» Keltia n° 42 est paru !
Sam 6 Mai 2017 - 7:36 par carantia

» Suivez nous au Pays des Contes avec Remy Cochen
Jeu 4 Mai 2017 - 9:33 par carantia

» Découverte d'une nécropole en Angleterre de La Tène
Dim 26 Mar 2017 - 6:57 par carantia

» PALEO YOGA /-2500/+1200
Mer 8 Mar 2017 - 14:05 par basulos

» Les Derniers Trouvères
Lun 6 Mar 2017 - 12:15 par carantia

» Printemps littéraire d'Erdeven - Contes & légendes de Bretag
Dim 26 Fév 2017 - 13:05 par carantia

» Conférence Jean-Paul Savignac à Erdeven (56), le 25 février 2017
Dim 26 Fév 2017 - 10:45 par carantia

» Conférence de Bernard Sergent à Paris, le 27 février 2017
Jeu 16 Fév 2017 - 7:00 par carantia

» Keltia Magazinbe n° 41
Dim 5 Fév 2017 - 14:12 par carantia

» Les fermes gauloises de Kervouyec (Quimper / Finistère)
Dim 15 Jan 2017 - 9:47 par Catusagios

» La ferme gauloise de Vitré
Dim 15 Jan 2017 - 9:45 par Catusagios

» Le livre de la jungle en breton !
Mer 4 Jan 2017 - 8:27 par carantia

» AFC du Pays Vénète
Lun 2 Jan 2017 - 7:49 par carantia

» Stand AFC du Pays Vénète au Marché de Noël d'Erdeven
Jeu 15 Déc 2016 - 16:59 par carantia

» La Bretagne menacée par des projets de forages miniers !!!
Mer 14 Déc 2016 - 17:10 par carantia

» "Les Plantes sacrées dans l'Imaginaire celtique", Pascal Lamour
Sam 10 Déc 2016 - 17:31 par carantia

» Elections Bretonnes pour le Parlement de Bretagne
Mer 30 Nov 2016 - 8:03 par carantia

» Pétition pour Alesia
Mar 15 Nov 2016 - 7:12 par carantia


Partagez | 
 

 Keltis

Aller en bas 
AuteurMessage
Catusagios
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1045
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: Keltis    Mer 5 Mar 2014 - 14:02

Keltis



Keltis n’a pas gagné le prestigieux Spiel des Jahres 2008 par hasard. Doté d’une mécanique élégante et simple, ce jeu est une grande réussite du célèbre et prolifique Reiner Knizia.

Reiner Knizia a adapté les mécanismes des Cités Perdues (jeu en duo) à Keltis pour permettre des parties réunissant 2 à 4 joueurs. Le thème a radicalement changé dans cette version « multijoueurs » puisqu’il ne s’agit plus de monter des expéditions pour explorer le monde. En effet, Keltis - La voie de la Pierre  propose une esthétique « new age » en transposant  un mythe celtique  dépeignant  une vie d’homme qui améliore son état en progressant dans la vie. Tout un programme ! Rassurez- vous, le « cachet spirituel » du jeu n’est qu’un accessoire gadget au service d’une mécanique bien huilée.  

Le principe de Keltis

Les joueurs font progresser leurs pions sur des chemins de pierres à l’aide de cartes numérotées. Plus un pion est avancé sur une voie, plus il rapportera de points en fin de partie. De plus, il est possible de récolter divers bonus placés sur les chemins qui permettront, entre autres, d’améliorer son score.



Déroulement d’une partie

Les  joueurs  placent leurs 5 pions sur  l’emplacement  Pierre de départ du plateau de jeu. Cette pierre symbolise la « ligne de départ » des 5 voies de couleurs différentes. Puis ils reçoivent 8 cartes  qui constitueront leur main. Ces dernières disposent de deux informations : une couleur et une valeur chiffrée.

À son tour de jeu, le joueur peut :

•    Jouer une carte pour faire avancer son pion d’une case sur la voie de la couleur de la carte jouée. Lorsque le joueur pose une carte, il commence une série d’une couleur. Les cartes subséquentes déposées sur une série devront être de la même couleur et d’une valeur égale/supérieure  ou égale/inférieure à la précédente carte.  Dès qu’une carte d’une valeur différente de la précédente est placée, celle-ci  déterminera alors si la série sera à valeur croissante ou décroissante.
Exemple : Philippe pose une carte jaune de valeur 3 et avance son pion d’une case sur la voie de la pierre jaune. Au tour suivant, il joue une carte jaune 4. Sa série jaune sera donc à valeur croissante jusqu’à la fin de la partie. Par la suite, il pourra jouer par exemple une carte jaune de valeur 4, puis un 5, suivi d’un 8 et d’un 9, etc.
Cette mécanique est le cœur du système de jeu et c’est la gestion astucieuse de ses séries qui jouera un rôle majeur dans une victoire. Il faudra bien sûr commencer une série avec la valeur la plus élevée ou la plus basse possible afin de restreindre les chances de se retrouver  bloqué.    

•    Défausser une carte de sa main qui rejoindra la défausse de la couleur correspondante. Cette action est souvent réalisée quand le joueur se retrouve bloqué dans ses séries.

À la fin de son tour, le joueur pioche une nouvelle carte provenant de la pioche ou d’une des défausses,  pour reconstituer sa main de 8 cartes.  Attention à la carte dont vous vous débarrasserez, car votre adversaire sera en mesure de la récupérer à la fin de son tour pour continuer une de ses séries.

Un plateau de jeu modulable

25 tuiles spéciales sont placées face cachée  et de manière aléatoire sur des cases  prédéfinies du plateau de jeu.  Ainsi, l’aspect de ce dernier s’en retrouve renouvelé à chaque partie.

Lorsqu’un pion arrive sur une tuile, on la révèle et on applique son effet.
•    Tuile Point
Un  joueur  remporte 1 à 3 points. Son score est immédiatement ajusté sur la piste de score du plateau de jeu.
•    Tuile trèfle
Le joueur peut avancer d’une case un de ses pions au choix. Très pratique pour faire progresser un pion sur une voie alors que votre main ne le permet pas.
•    Tuile Pierre
La tuile Pierre est retirée du plateau et conservée par le joueur. À la fin de la partie, ces pierres spéciales rapporteront des points de victoire. Comme il ne peut y avoir qu’un seul pion de même couleur sur une voie, il s’installe une sorte de course entre les joueurs afin d’essayer de glaner un maximum de pierres.

Qui gagne ?

Une partie de Keltis se termine lorsque la dernière carte de la pioche est tirée ou dès que 5 pions se trouvent dans le domaine cible, une zone du plateau dotée de fortes valeurs en points de victoire. On procède alors au décompte final.

Chaque pion  du joueur sur une voie rapporte autant de points qu’indiqué sur sa rangée. Bien sûr, plus un pion aura progressé sur une voie, plus il rapportera de points. À noter que chaque joueur dispose d’un grand pion qui double la valeur des points qu’il rapporte. Il est vivement conseillé de le faire progresser le plus loin possible sur une voie pour bénéficier d’un maximum de points. Enfin, les tuiles Pierre ramassées procurent plus ou moins de points de victoire  en suivant un barème particulier. Le joueur disposant du total de points le plus élevé est déclaré vainqueur.

Certes Keltis n’est pas dénué de hasard, mais  il faudra faire preuve de logique et de tactique pour l’emporter. Les tours de jeu rapides s’enchainent avec fluidité et, cerise sur le gâteau,  la durée d’une partie reste raisonnable. Keltis est un jeu familial redoutable d’efficacité et de simplicité, qui est aussi agréable à pratiquer à 2 joueurs qu’à 4 joueurs.

Règles du jeu en vidéo : http://videoregles.net/videoregle/keltis



KELTIS
Un jeu de R. Knizia
Pour 2 à 4 joueurs de 10 ans et +
Édité par Filosofia et distribué par Asmodee
Revenir en haut Aller en bas
http://www.keltia-magazine.com
 
Keltis
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du magazine Keltia :: Culture Moderne :: Jeux celtiques-
Sauter vers: