Forum du magazine Keltia
Bienvenu(e) sur le Forum de Keltia Magazine




 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Accés au site de Keltia
Page Facebook
Google + Keltia
Navigation rapide
 Culture moderne
   Agenda
   Musique
   Voyages
   Sports

   Histoire
   Artisanat
   Traditions

Amis et Partenaires

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Projet BD Cuchulainn
Sam 24 Juin 2017 - 8:25 par carantia

» Trophé Ronsed Mor 2017
Mer 10 Mai 2017 - 5:50 par carantia

» Keltia n° 42 est paru !
Sam 6 Mai 2017 - 7:36 par carantia

» Suivez nous au Pays des Contes avec Remy Cochen
Jeu 4 Mai 2017 - 9:33 par carantia

» Découverte d'une nécropole en Angleterre de La Tène
Dim 26 Mar 2017 - 6:57 par carantia

» PALEO YOGA /-2500/+1200
Mer 8 Mar 2017 - 14:05 par basulos

» Les Derniers Trouvères
Lun 6 Mar 2017 - 12:15 par carantia

» Printemps littéraire d'Erdeven - Contes & légendes de Bretag
Dim 26 Fév 2017 - 13:05 par carantia

» Conférence Jean-Paul Savignac à Erdeven (56), le 25 février 2017
Dim 26 Fév 2017 - 10:45 par carantia

» Conférence de Bernard Sergent à Paris, le 27 février 2017
Jeu 16 Fév 2017 - 7:00 par carantia

» Keltia Magazinbe n° 41
Dim 5 Fév 2017 - 14:12 par carantia

» Les fermes gauloises de Kervouyec (Quimper / Finistère)
Dim 15 Jan 2017 - 9:47 par Catusagios

» La ferme gauloise de Vitré
Dim 15 Jan 2017 - 9:45 par Catusagios

» Le livre de la jungle en breton !
Mer 4 Jan 2017 - 8:27 par carantia

» AFC du Pays Vénète
Lun 2 Jan 2017 - 7:49 par carantia

» Stand AFC du Pays Vénète au Marché de Noël d'Erdeven
Jeu 15 Déc 2016 - 16:59 par carantia

» La Bretagne menacée par des projets de forages miniers !!!
Mer 14 Déc 2016 - 17:10 par carantia

» "Les Plantes sacrées dans l'Imaginaire celtique", Pascal Lamour
Sam 10 Déc 2016 - 17:31 par carantia

» Elections Bretonnes pour le Parlement de Bretagne
Mer 30 Nov 2016 - 8:03 par carantia

» Pétition pour Alesia
Mar 15 Nov 2016 - 7:12 par carantia


Partagez | 
 

 Un village Gaulois à la Cossonnière (85)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Catusagios
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1045
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: Un village Gaulois à la Cossonnière (85)   Ven 20 Sep 2013 - 11:14

Un village Gaulois à la Cossonnière

4/06/2013
Des fouilles archéologiques ont mis à jour un village gaulois aux Herbiers, sur le tracé de la future déviation Sud-est. Un site à visiter ce samedi 8 juin !


Axel Levillayer, responsable de l'équipe d'archéologue, explique les résultats des fouilles auprès de Véronique Besse, conseillère générale du canton.

Sur le tracé du contournement sud-est des Herbiers, un récent diagnostic archéologique vient de mettre au jour les vestiges d'un village Gaulois occupé pendant près d'un demi-millénaire, un type d'habitat jusqu'alors méconnu en Vendée.

Un village gaulois occupé pendant 500 ans
«Le site est qualifié "d'exceptionnel" à l'échelon régional et de "majeur" à l'échelon national, c'est pourquoi l'Etat a prescrit une fouille archéologique complémentaire afin de mieux documenter ce site avant qu'il ne disparaisse», explique Joseph Lahaye, chargé des grands projets à la direction des routes du Conseil général.

Prévues pour se dérouler pendant 5 mois, les fouilles archéologiques ont débuté le 6 mars dernier et se termineront le 9 août prochain.

Ces fouilles sont réalisées sur une zone de 2,5ha, par une équipe de 10 archéologues du Conseil Général sous la responsabilité scientifique d'Axel Levillayer, archéologue spécialiste des âges du Fer.

10 archéologues du Conseil général sur le terrain
« Le secteur actuellement fouillé dispose d'une forte "sensibilité archéologique", car le secteur géographique des Herbiers est connu pour son Histoire riche : un patrimoine médiéval important (les églises, le château d'Ardelay) et une occupation préhistorique au Mont des Alouettes », explique le responsable des fouilles.

Le décapage a révélé une densité très importante de vestiges, avec de nombreux trous de poteaux dessinant des plans de bâtiments, de grandes fosses riches en mobilier, des tranchées de délimitation ainsi que des fossés.

Les structures mises au jour font maintenant l'objet d'une fouille manuelle. Les différentes traces d'occupation humaine sont photographiées et cartographiées.

Une activité
Le site archéologique se développe sur tout le flanc sud de la colline de La Cossonnière. Ce site bénéficie d'une situation géographique exceptionnelle qui a favorisé l'installation humaine.

L'occupation a dû commencer en bas de pente au Ve siècle av. JC pour se hisser ensuite sur les hauteurs et se terminer quelques temps avant la conquête romaine (51 av. JC). Pour le moment, les sites découverts, de la même importance à Cholet ou Gétigné, n'étaient pas occupés plus de 200 ans (plus d'infos sur les découvertes).

Le site ouvert au public ce samedi 8 juin
A l'occasion de la 4e édition des journées nationales de l'archéologie, le site de « La Cossonnière » aux Herbiers recevra le public ce samedi 8 juin de 10h à 12h30 et de 14h à 17h.

Les archéologues du Département assureront l'accueil des visiteurs. Ils donneront des informations sur l'intérêt du site, présenteront leurs méthodes de travail et exposeront des exemples de vestiges retrouvés.

Les travaux du contournement reprendront le 17 juin
« Sans attendre le complet achèvement des fouilles archéologiques, les travaux vont reprendre dans quelques jours, le 17 juin (sauf intempéries), entre la route de Mouchamps et la voie communale desservant le Bois Joly d'Ardelay, c'est-à-dire en amont du site», note Véronique Besse, conseillère générale du canton des Herbiers».

L'ouverture du contournement est prévue mi-2014, pour un investissement de 7 M€.

Ce qui a été découvert aux Herbiers...

D'après les premiers résultats des fouilles, le site était occupé par plusieurs centaines de personnes, probablement par le peuple des Ambiliates qui occupait le nord de la Vendée et le sud-ouest du département du Maine et Loire.

Le site de La Cossonnière était très bien relié aux principaux axes de communication de l'époque grâce à sa proximité avec La Loire, la Côte Atlantique et la probable route traversant Saint Michel Mont Mercure.

Le site archéologique est délimité dans sa partie sud par un large et profond fossé (jusqu'à 7m de large et 2,5m de profondeur). Ce fossé de grande dimension est une particularité du site, démontrant le prestige du lieu et assurant le bon écoulement des eaux pluviales.

Les fouilles ont révélé un habitat de type « village », ce qui est particulièrement rare (un exemple à Quimper et sur la commune des Alleuds). Dans la Région, ce sont principalement des fermes isolées qui ont été mises au jour (ex : St Fulgent, La Gaubretière, Beaurepaire). Ce site est plus important qu'une ferme isolée, mais n'est pas un oppidum, car il ne présente pas de défenses particulières.

Ce village a abrité une forte activité économique, notamment agricole et artisanale. Vraisemblablement en relation avec les nombreuses fermes de la région, le site de La Cossonnière était le lieu de stockage et d'échange des productions agricoles. Autour de ce marché agricole, c'est toute une activité artisanale qui s'est mise en place.

La présence d'un village est prouvée par l'organisation et la densité des vestiges : Les premières recherches ont déjà permis de relever la présence de plusieurs structures, notamment des silos de stockage de céréales creusés dans le sol, des caves enterrées et des traces de plusieurs greniers surélevés pour le stockage du blé, de l'épeautre et du sarrasin.

Les équipes d'archéologues ont déjà retrouvés plusieurs milliers de fragments correspondant à du mobilier ordinaire de la vie quotidienne utilisé à l'époque dans le Bocage vendéen.

Ces fragments de poteries et d'amphores indiquent que le site était suffisamment prestigieux pour entretenir des relations avec le monde Romain.
Les fragments retrouvés permettent d'avancer l'hypothèse d'une forte activité agricole et artisanale sur le site, suite à la découverte d'outils agricoles (de type meules), des outils en silex, des morceaux de terre cuite utilisés pour la cuisson et des pesons pour les activités de tissage.

L'activité artisanale était très importante, comme le prouve la découverte de plusieurs fosses d'extraction d'argile. Cette fosse fournissait la matière première pour la construction des bâtiments (murs en torchis) et la fabrication de poteries. De plus, les occupants du site utilisaient la roche granitique du Massif de Mortagne pour élaborer leurs outils et les meules.

Les équipes ont également retrouvé des amphores à vins d'origine Italique, preuve que les Gaulois importaient du vin de Campanie à partir du IIè siècle av. JC.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.keltia-magazine.com
Catusagios
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1045
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: Un reportage sur le site   Ven 20 Sep 2013 - 11:16

Revenir en haut Aller en bas
http://www.keltia-magazine.com
 
Un village Gaulois à la Cossonnière (85)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un Village Gaulois au Nord de l'Aquitaine
» Village Gaulois à Gerbépal...
» Village Gaulois à Saint-Dié-des-Vosges...
» Nos racines celtiques, du gaulois au français
» Questions sur les gaulois, romains, romanisation...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du magazine Keltia :: Culture Ancienne :: Archéologie-
Sauter vers: