Forum du magazine Keltia
Bienvenu(e) sur le Forum de Keltia Magazine




 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Accés au site de Keltia
Page Facebook
Google + Keltia
Navigation rapide
 Culture moderne
   Agenda
   Musique
   Voyages
   Sports

   Histoire
   Artisanat
   Traditions

Amis et Partenaires

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Projet BD Cuchulainn
Sam 24 Juin 2017 - 8:25 par carantia

» Trophé Ronsed Mor 2017
Mer 10 Mai 2017 - 5:50 par carantia

» Keltia n° 42 est paru !
Sam 6 Mai 2017 - 7:36 par carantia

» Suivez nous au Pays des Contes avec Remy Cochen
Jeu 4 Mai 2017 - 9:33 par carantia

» Découverte d'une nécropole en Angleterre de La Tène
Dim 26 Mar 2017 - 6:57 par carantia

» PALEO YOGA /-2500/+1200
Mer 8 Mar 2017 - 14:05 par basulos

» Les Derniers Trouvères
Lun 6 Mar 2017 - 12:15 par carantia

» Printemps littéraire d'Erdeven - Contes & légendes de Bretag
Dim 26 Fév 2017 - 13:05 par carantia

» Conférence Jean-Paul Savignac à Erdeven (56), le 25 février 2017
Dim 26 Fév 2017 - 10:45 par carantia

» Conférence de Bernard Sergent à Paris, le 27 février 2017
Jeu 16 Fév 2017 - 7:00 par carantia

» Keltia Magazinbe n° 41
Dim 5 Fév 2017 - 14:12 par carantia

» Les fermes gauloises de Kervouyec (Quimper / Finistère)
Dim 15 Jan 2017 - 9:47 par Catusagios

» La ferme gauloise de Vitré
Dim 15 Jan 2017 - 9:45 par Catusagios

» Le livre de la jungle en breton !
Mer 4 Jan 2017 - 8:27 par carantia

» AFC du Pays Vénète
Lun 2 Jan 2017 - 7:49 par carantia

» Stand AFC du Pays Vénète au Marché de Noël d'Erdeven
Jeu 15 Déc 2016 - 16:59 par carantia

» La Bretagne menacée par des projets de forages miniers !!!
Mer 14 Déc 2016 - 17:10 par carantia

» "Les Plantes sacrées dans l'Imaginaire celtique", Pascal Lamour
Sam 10 Déc 2016 - 17:31 par carantia

» Elections Bretonnes pour le Parlement de Bretagne
Mer 30 Nov 2016 - 8:03 par carantia

» Pétition pour Alesia
Mar 15 Nov 2016 - 7:12 par carantia


Partagez | 
 

 Surcouf, corsaire breton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Catusagios
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1045
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: Surcouf, corsaire breton   Sam 30 Mai 2015 - 7:40

Surcouf, corsaire breton



Il y a plus de soixante ans, de 1951 à 1953, la vie trépidante du célèbre corsaire malouin Robert Surcouf était racontée par une bande dessinée belge classique, réalisée par Jean-Michel Charlier et Victor Hubinon et publiée par Dupuis. Aujourd’hui voit le jour une nouvelle série consacrée à ce célèbre corsaire. Menée par son lointain neveu, Erik Surcouf, cette version moderne dans son scénario et son dessin nous fait découvrir ce fameux corsaire breton qui, au 18ème siècle, sous la bannière constellée de lys, a construit sa notoriété de tigre des mers en pourchassant la flotte militaire et commerciale de la couronne anglaise.

Janvier 1796. Alors que la puissante marine britannique s’est rendue maitresse des mers, un corsaire malouin met en déroute un à un ses navires. Le capitaine Surcouf s’empare ainsi, dans l’océan indien, du galion Le Triton, fleuron de la marine britannique. Pourtant le rapport de forces semblait inégal : 26 canons et 150 hommes d’équipage anglais contre 8 canons et 16 hommes côté français. Mais Surcouf est un marin aussi habile que rusé. Cette prouesse fait les gros titres de la presse britannique, qui surnomme déjà Surcouf « le tigre des sept mers ». L’amirauté anglaise, furieuse de la popularité naissante du marin malouin, décide de lui tendre un piège. Elle charge Jonas Wiggs, un journaliste anglais à l’ancêtre du Times, de faire un reportage sur ce mystérieux corsaire. Mais en réalité, il s’agit d’un espion qui doit supprimer Surcouf. Wiggs profite ainsi de sa couverture pour découvrir les qualités et les défauts du corsaire. A Saint Malo, de la bouche du maître de port, il apprend la jeunesse turbulente de Surcouf, son évasion du pensionnat de Dinan, son apprentissage sur un brick. C’est l’amour pour Marie-Catherine Blaize de Maisonneuve, fille d’un riche armateur, qui le motive pour faire fortune sur les mers et ainsi acquérir le droit de l’épouser.



Dans le tome 2, Wiggs arrive en île de France (Ile Maurice, au sud-ouest de l’Océan indien). Il assiste au triomphe de Surcouf lors de son retour de campagne. En effet, Surcouf continue de ridiculiser l’amirauté anglaise. Wiggs découvre que Surcouf s’est initié à la franc-maçonnerie. Il attend l’instant propice pour l’éliminer. Mais au moment opportun, grisé par le goût de l’aventure, il demande à Surcouf de faire partie des siens !

Le troisième tome se passe, pour l’essentiel, en mer. Wiggs fait à présent partie de l’équipage du corsaire malouin. Il a décidé de se joindre aux campagnes de ces hommes fiers et nobles qui fendent la mer au mépris du danger, n’hésitant pas à affronter des frégates bien mieux armées. Il participe ainsi à d’audacieuses manœuvres d’abordages…

Ce scénario original a été écrit par Arnaud Delalande, historien, et Erick Surcouf, chercheur de trésor et lointain neveu du corsaire. Ils imaginent qu’un espion anglais est infiltré au sein de l’équipage de Surcouf dans le but de l’éliminer. Par cet intermédiaire, ils reviennent sur les événements marquants de sa vie, de son enfance malouine à ses premiers exploits. Ceci permet ainsi d’éviter une biographie classique. Le premier tome nous fait découvrir la jeunesse de Surcouf, sous forme de flash-backs, grâce à l’enquête du journaliste anglais. Dans le tome 2, ce journaliste rencontre Surcouf. Dans les deux tomes qui suivent, le lecteur assiste à cette histoire d’amitié fictive mêlée à des événements réels. Les scénaristes montrent bien comment, lors d’audacieuses manœuvres et d’abordages risqués, Surcouf se joue de ses ennemis avec courage et intelligence. Le scénario contient ainsi un indéniable souffle épique.


Les scénaristes évoquent aussi des moments moins connus de la vie de Surcouf. Ils montrent, par exemple, l’initiation de Surcouf à la franc-maçonnerie ainsi que son passé de négrier. Le scénariste Arnaud Delalande révèle avoir « essayé d’être à la fois fidèle au côté héroïque qu’on lui connait mais sans oublier de montrer aussi ses erreurs, comme sur la Traite des Noirs puisqu’il conduit un ou deux navires négriers à un certain moment. Bon, il est toujours facile de faire a posteriori le procès d’un temps révolu, alors qu’à cette époque ça ne posait pas les mêmes problèmes éthiques. Et justement c’est intéressant chez lui car, par nécessité économique pour les planteurs des îles, il a accepté de continuer le trafic pendant un moment, jusqu’à ce qu’il se rende compte que ça n’allait pas avec les valeurs dont il se réclamait. Par ailleurs, il sauve aussi 260 esclaves à fond de cale dans un naufrage, ce qui représente bien qui il est. Car il le fait par nécessité économique du point de vue des planteurs pour qui il travaille mais aussi parce qu’il sent que c’est humain ».

Le dessin est réalisé par Guy Michel, Haïtien de naissance et habitant de Saint-Servan, célèbre quartier de Saint-Malo. Il reste connu dans le monde de la bande dessinée bretonne pour ses précédentes œuvres (Le sang du dragon, Les Contes de Brocéliande…). Certes le dessin des personnages, surtout dans les premiers tomes, manque parfois de finesse, sans doute parce que Guy Michel veut insister sur l’expression des visages. Mais il offre de très belles planches de combats maritimes. Son sens du cadrage et des perspectives renforce le dynamisme du récit.

Les éditions Glénat poursuivent ainsi, avec un troisième tome, cette série entamée aux éditions 12Bis.

Kristol Séhec


Source : http://www.breizh-info.com/26666/actualite-culturelle/surcouf-corsaire-breton-bande-dessinee/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.keltia-magazine.com
 
Surcouf, corsaire breton
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Corsaires de la République
» SURCOUF (Robert) - Baron de l'Empire - Marin-Corsaire
» Mobilier breton
» Apprendre quelques rudiments de breton par la microtoponymie
» Groupe ethnique breton

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du magazine Keltia :: Culture Moderne :: Bandes dessinées / Illustrations-
Sauter vers: