Forum du magazine Keltia
Bienvenu(e) sur le Forum de Keltia Magazine




 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Accés au site de Keltia
Page Facebook
Google + Keltia
Navigation rapide
 Culture moderne
   Agenda
   Musique
   Voyages
   Sports

   Histoire
   Artisanat
   Traditions

Amis et Partenaires

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Découverte d'une nécropole en Angleterre de La Tène
Aujourd'hui à 6:57 par carantia

» PALEO YOGA /-2500/+1200
Mer 8 Mar 2017 - 14:05 par basulos

» Les Derniers Trouvères
Lun 6 Mar 2017 - 12:15 par carantia

» Printemps littéraire d'Erdeven - Contes & légendes de Bretag
Dim 26 Fév 2017 - 13:05 par carantia

» Conférence Jean-Paul Savignac à Erdeven (56), le 25 février 2017
Dim 26 Fév 2017 - 10:45 par carantia

» Conférence de Bernard Sergent à Paris, le 27 février 2017
Jeu 16 Fév 2017 - 7:00 par carantia

» Keltia Magazinbe n° 41
Dim 5 Fév 2017 - 14:12 par carantia

» Les fermes gauloises de Kervouyec (Quimper / Finistère)
Dim 15 Jan 2017 - 9:47 par Catusagios

» La ferme gauloise de Vitré
Dim 15 Jan 2017 - 9:45 par Catusagios

» Le livre de la jungle en breton !
Mer 4 Jan 2017 - 8:27 par carantia

» AFC du Pays Vénète
Lun 2 Jan 2017 - 7:49 par carantia

» Stand AFC du Pays Vénète au Marché de Noël d'Erdeven
Jeu 15 Déc 2016 - 16:59 par carantia

» La Bretagne menacée par des projets de forages miniers !!!
Mer 14 Déc 2016 - 17:10 par carantia

» "Les Plantes sacrées dans l'Imaginaire celtique", Pascal Lamour
Sam 10 Déc 2016 - 17:31 par carantia

» Elections Bretonnes pour le Parlement de Bretagne
Mer 30 Nov 2016 - 8:03 par carantia

» Pétition pour Alesia
Mar 15 Nov 2016 - 7:12 par carantia

» 2nd Colloque sur la Religion celtique et les études celtiques
Jeu 3 Nov 2016 - 17:13 par carantia

» Conférence " Histoire des Celtes", Bernard Sergent
Ven 7 Oct 2016 - 6:07 par carantia

» Un disque solaire en or du temps de Stonehenge révélé au public
Dim 2 Oct 2016 - 8:42 par Catusagios

» Conférence "Les forêts frontières chez les Celtes", F.Régnier
Mer 21 Sep 2016 - 16:48 par carantia


Partagez | 
 

 Nidiad, un magazine littéraire et philosophique en breton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Catusagios
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1045
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: Nidiad, un magazine littéraire et philosophique en breton   Lun 3 Nov 2014 - 7:34

Nidiad, un magazine littéraire et philosophique en breton



En 2010, la revue bretonne Nidiad a vu le jour. Se définissant comme magazine littéraire et philosophique, elle est exclusivement en breton. Le 17ème numéro a vu le jour récemment, et ce fût l’occasion pour la rédaction de Breizh-info d’interroger ses créateurs, sur le contenu, mais aussi sur les perspectives qui se dressent aujourd’hui pour les revues en langue bretonne.

Breizh-info.com : Qu’est-ce que Nidiad ? D’où vient le projet ?
Rédaction Nidiad : Nidiad est un magazine littéraire et philosophique en langue bretonne. Il a été lancé en janvier 2010, à l’initiative d’anciens élèves des écoles Diwan. Ce magazine est né de l’envie de mettre en place un cadre au sein duquel serait donné la possibilité d’échanger et de s’épanouir à de jeunes et moins jeunes personnes, attachées à la langue et à la littérature en breton, et désireuses de mener à bien des projets d’écriture, de traduction, d’étude. Paraissant de manière trimestrielle, chaque numéro faisant environ une trentaine de pages, Nidiad possède une formule que l’équipe de rédaction a élaborée au cours de ses cinq années d’existence.

Breizh-info.com : Quelle est votre audience actuelle ? Le contenu de votre magazine ?
Rédaction Nidiad : Dans l’équipe de rédaction autant que chez nos lecteurs, l’audience est variée, avec une forte concentration de jeunes étudiants ou actifs. Nous lisent également des néo-brittophones qui souhaitent lire quelque chose différent en breton.
Le numéro s’ouvre à chaque fois sur un édito, non signé, ou plutôt si, par le magazine lui-même. Il est suivi d’une section poétique, où se mêlent compositions originales, traductions et articles spécialisés. Par exemple, l’année 2011 avait consacrée trois de ces numéros à la composition des haïkus dans la littérature traditionnelle japonaise.
Ensuite vient la prose : dans la section intitulée « Spered plaen » (tournure bretonne qu’on pourrait rendre par « Esprit de prose ») se croisent des nouvelles et des articles dont l’objet est la littérature, qu’importe l’époque, le lieu ou le genre.
Mais c’est en fin de revue que s’élabore les articles les plus audacieux, tant du point de vue de la langue, que du point de vue de la pensée. Nidiad est avant tout un magazine littéraire et philosophique, et le philosophique, terrain encore en friche pour les brittophones, relève de la gageure chaque fois renouvelée.
La gageure est intimement liée au volume de la matière existante : en effet, il existe en breton autant de traductions d’écrits philosophiques que d’essais à proprement parler. C’est donc sur le terrain philosophique que Nidiad devrait œuvrer le plus intensément.

Breizh-info.com : Quels sont les messages que vous cherchez à faire passer ?
Rédaction Nidiad : Comme nous le disions plus tôt, c’est préalablement une forme que nous proposons, un cadre dans lequel puisse s’insérer n’importe quelle personne désirant créer en breton. Le contenu se pose plus comme question, comme problématisation, que comme affirmation ; néanmoins, n’en demeure pas moins parmi les membres participant au projet la conviction que, si quelque chose en nous prend la peine d’écrire en breton, c’est quelque chose d’intéressant qui s’y passe, et c’est cette chose que nous tâchons de transmettre.
Nidiad en langue bretonne signifie « le démiurge » : créateur de monde, faiseur de mots et d’idées, ce créateur est la figure tutélaire de la question que nous posons à chaque ligne, à chaque mot, à chaque article ; même si c’est sous des déclinaisons très diverses, allant de la pensée politique de Machiavel aux mouvements d’avant-gardes du XXe siècle, en passant par des traductions d’auteurs comme Lovecraft, Pouchkine, Pascal et Platon. Cette question, que nous posons inlassablement, c’est tout simplement : la création.

Breizh-info.com : Selon vous, la langue bretonne peut-elle devenir une langue économique et sociétale à l’avenir ? N’y a t-il pas rapidement un risque de disparition ?
Rédaction Nidiad : Tout cela ne recouvre qu’une seule et même question : en vérité, la mort n’est pas l’état d’une langue, mais son horizon permanent, et c’est le cas de toutes les langues.
Certaines langues considérées comme « mortes », ne seraient-elle pas plus vivantes que certaines langues usitées à l’heure actuelle, en cela qu’elles nous diraient plus de choses ? Une langue, ce n’est pas proférer de vains sons, c’est parler, c’est chanter, c’est déclamer.
Là encore, la question de la création se pose : une langue n’est elle-même que quand elle exprime un monde qui dépasse sa simple pratique ; parler une langue, c’est construire un monde, l’habiter, le parcourir. Toute langue qui crée est donc d’ores et déjà et d’emblée une langue économique, sociétale, tout autant que politique, scientifique, philosophique, etc. En somme n’est vraiment langue qu’une langue qui se refuse à mourir, et renouvelle toujours son ambition de dire le monde. Et c’est peut-être dans la pleine conscience de cette vulnérabilité-là, dans cette conscience permanente, que la langue bretonne est plus vivante que d’autres.

Pour avoir plus d »information, ou s’abonner, vous trouverez ci-dessous le contact de l’association.
NIDIAD BREIZH – 33 straed Lorraine – 44000 NAONED
nidiad.gwe@gmail.com

Source : http://www.breizh-info.com/18427/actualite-culturelle/nidiad-magazine-litteraire-philosophique-en-breton/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.keltia-magazine.com
 
Nidiad, un magazine littéraire et philosophique en breton
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lire ou le magazine littéraire ?
» Le mag. Littéraire fait un hors série spécial "Bac de français"
» Epreuve littéraire 2010, vos impressions ??
» idée: adaptation ciné d une oeuvre littéraire niveau 4è?
» Suppression du bac littéraire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du magazine Keltia :: Culture Moderne :: Littérature-
Sauter vers: