Forum du magazine Keltia
Bienvenu(e) sur le Forum de Keltia Magazine




 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Accés au site de Keltia
Page Facebook
Google + Keltia
Navigation rapide
 Culture moderne
   Agenda
   Musique
   Voyages
   Sports

   Histoire
   Artisanat
   Traditions

Amis et Partenaires

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Projet BD Cuchulainn
Sam 24 Juin 2017 - 8:25 par carantia

» Trophé Ronsed Mor 2017
Mer 10 Mai 2017 - 5:50 par carantia

» Keltia n° 42 est paru !
Sam 6 Mai 2017 - 7:36 par carantia

» Suivez nous au Pays des Contes avec Remy Cochen
Jeu 4 Mai 2017 - 9:33 par carantia

» Découverte d'une nécropole en Angleterre de La Tène
Dim 26 Mar 2017 - 6:57 par carantia

» PALEO YOGA /-2500/+1200
Mer 8 Mar 2017 - 14:05 par basulos

» Les Derniers Trouvères
Lun 6 Mar 2017 - 12:15 par carantia

» Printemps littéraire d'Erdeven - Contes & légendes de Bretag
Dim 26 Fév 2017 - 13:05 par carantia

» Conférence Jean-Paul Savignac à Erdeven (56), le 25 février 2017
Dim 26 Fév 2017 - 10:45 par carantia

» Conférence de Bernard Sergent à Paris, le 27 février 2017
Jeu 16 Fév 2017 - 7:00 par carantia

» Keltia Magazinbe n° 41
Dim 5 Fév 2017 - 14:12 par carantia

» Les fermes gauloises de Kervouyec (Quimper / Finistère)
Dim 15 Jan 2017 - 9:47 par Catusagios

» La ferme gauloise de Vitré
Dim 15 Jan 2017 - 9:45 par Catusagios

» Le livre de la jungle en breton !
Mer 4 Jan 2017 - 8:27 par carantia

» AFC du Pays Vénète
Lun 2 Jan 2017 - 7:49 par carantia

» Stand AFC du Pays Vénète au Marché de Noël d'Erdeven
Jeu 15 Déc 2016 - 16:59 par carantia

» La Bretagne menacée par des projets de forages miniers !!!
Mer 14 Déc 2016 - 17:10 par carantia

» "Les Plantes sacrées dans l'Imaginaire celtique", Pascal Lamour
Sam 10 Déc 2016 - 17:31 par carantia

» Elections Bretonnes pour le Parlement de Bretagne
Mer 30 Nov 2016 - 8:03 par carantia

» Pétition pour Alesia
Mar 15 Nov 2016 - 7:12 par carantia


Partagez | 
 

 Marins de Bretagne, un jeu de conte et de rôle

Aller en bas 
AuteurMessage
thomas munier
Utilisateur ayant posté son 1er message!
Utilisateur ayant posté son 1er message!


Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 17/09/2014

MessageSujet: Marins de Bretagne, un jeu de conte et de rôle   Ven 19 Sep 2014 - 6:51

Le jeu Marins de Bretagne est né d’un rêve. L'histoire d’un capitaine Achab breton en ciré jaune. Perché sur un chalutier rouge, dans une mer en furie, il poursuivait une immense baleine blanche. Le corps de l’animal était gravé de triskels et bardé de harpons portant des bannières aux hermines. Marins de Bretagne est né pour partager ce rêve, et faire naître d’autres rêves d'une Bretagne fantasque et contée, des rêves partagés, des rêves à plusieurs.



On peut se reconnaître dans une identité, dans un pays qui nous accueille, qu’on y vive ou qu’on en soit séparé. L’identité n’est pas liée au sang ou à la naissance, un pays ne se limite pas à ses frontières. Nous tous qui nous nous sentons bretons, parmi d’autres identités, nous faisons partie de la Bretagne. Et nous participons à son histoire, à son folklore, à son identité.
Nous pouvons tous imaginer des contes de Bretagne et vivre à l’intérieur. Les contes traditionnels sont importants, bien sûr, mais ceux que nous imaginons juste pour nous le sont tout autant. Qu’importe si parfois ils sont naïfs, s’ils véhiculent des clichés ou des idées fausses. Notre attachement à la Bretagne est par contre bien réel.

Et pour vivre ensemble à l’intérieur d’un conte, quoi de mieux qu’un jeu de rôle ? Le jeu de rôle permet à chacun d’incarner un des personnages du conte. Ce jeu magique est apparu il y a quarante ans dans le milieu du jeu de simulation, mais à mon sens il aurait pu exister depuis la nuit des temps et sous bien d’autres formes. Il aurait pu faire partie de l’attirail des conteurs bretons. Marins de Bretagne comble ce manque.



Marins de Bretagne est un jeu simple. Humble. Élémentaire. Parce qu’il est avant tout une expérience de partage, il est accessible à tout public. Les enfants peuvent y jouer seuls à partir de 7, mais un adulte peut y jouer avec des enfants plus jeunes. Ces règles donnent juste un coup de pouce à votre imagination et vous laissent voguer tout seul. Ensemble, vous allez pouvoir incarner des marins bretons, mais aussi des goélands, des aviatrices, des menhirs ou encore des danseuses traditionnelles de l’île d’Ouessant. Vous allez vivre dans une Bretagne immense ou minuscule, des aventures sérieuses ou fantaisistes. Vous allez jouer un quart d’heure ou toute une vie. Si Marins de Bretagne est simple et cadré dans sa forme de base, la variante dite de la forme libre permet d’en faire un jeu ample. Il est alors possible de jouer aussi longtemps qu’on veut, sans perdre le caractère élémentaire des règles.



Marins de Bretagne n’aurait pas été complet sans des illustrations pour alimenter votre imaginaire. Les belles aquarelles d’Agenor le Ruyer dépeignent à merveille cette Bretagne toute personnelle que j’avais en tête, une Bretagne de carte postale, une Bretagne de paysans humbles et de dragons-cornemuses, une Bretagne où l’ordinaire côtoie le fantastique sans complexe.

Après le langage des images, le langage des mots. Je remercie Loïc Cheveau pour la traduction dans le dialecte breton du pays de Carhaix, l’une des formes les plus universelles de la langue bretonne. Je rêve d’un jour où ce jeu sera pratiqué en breton dans le texte, ou pourquoi pas en gallo. Les titres calligraphiés par Claire Munier renforcent la sincérité du jeu.

Marins de Bretagne voit donc le jour sous plusieurs formats. Le jeu, physique, tout d’abord, est de fabrication artisanale. Je fabrique moi-même chaque exemplaire. Il contient tout ce qu’il faut pour jouer, c’est-à-dire une règle du jeu reliée au fil de pêche (28 pages, la moitié en français, la moitié en breton) et un jeu de 6 cartes format carte postale. J’ai aussi ajouté un deuxième jeu de 6 cartes, format portefeuille, pour que Marins de Bretagne vous suive partout où vous allez. Le tout emballé dans une enveloppe avec un ou deux coquillages, toujours dans la métaphore de la carte postale.

Page internet du jeu

Revenir en haut Aller en bas
 
Marins de Bretagne, un jeu de conte et de rôle
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Résolu]Recherche traducteur breton pour le jeu de société Marins de Bretagne
» La confusion permanente entre Bretagne et Armorique
» un conte merveilleux avec un âne qui parle?
» Le Cairn de BARNENEZ (BRETAGNE)
» CALLAC-de-Bretagne / KALLAG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du magazine Keltia :: Culture Moderne :: Jeux celtiques-
Sauter vers: