Forum du magazine Keltia
Bienvenu(e) sur le Forum de Keltia Magazine




 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Accés au site de Keltia
Page Facebook
Google + Keltia
Navigation rapide
 Culture moderne
   Agenda
   Musique
   Voyages
   Sports

   Histoire
   Artisanat
   Traditions

Amis et Partenaires

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Projet BD Cuchulainn
Sam 24 Juin 2017 - 8:25 par carantia

» Trophé Ronsed Mor 2017
Mer 10 Mai 2017 - 5:50 par carantia

» Keltia n° 42 est paru !
Sam 6 Mai 2017 - 7:36 par carantia

» Suivez nous au Pays des Contes avec Remy Cochen
Jeu 4 Mai 2017 - 9:33 par carantia

» Découverte d'une nécropole en Angleterre de La Tène
Dim 26 Mar 2017 - 6:57 par carantia

» PALEO YOGA /-2500/+1200
Mer 8 Mar 2017 - 14:05 par basulos

» Les Derniers Trouvères
Lun 6 Mar 2017 - 12:15 par carantia

» Printemps littéraire d'Erdeven - Contes & légendes de Bretag
Dim 26 Fév 2017 - 13:05 par carantia

» Conférence Jean-Paul Savignac à Erdeven (56), le 25 février 2017
Dim 26 Fév 2017 - 10:45 par carantia

» Conférence de Bernard Sergent à Paris, le 27 février 2017
Jeu 16 Fév 2017 - 7:00 par carantia

» Keltia Magazinbe n° 41
Dim 5 Fév 2017 - 14:12 par carantia

» Les fermes gauloises de Kervouyec (Quimper / Finistère)
Dim 15 Jan 2017 - 9:47 par Catusagios

» La ferme gauloise de Vitré
Dim 15 Jan 2017 - 9:45 par Catusagios

» Le livre de la jungle en breton !
Mer 4 Jan 2017 - 8:27 par carantia

» AFC du Pays Vénète
Lun 2 Jan 2017 - 7:49 par carantia

» Stand AFC du Pays Vénète au Marché de Noël d'Erdeven
Jeu 15 Déc 2016 - 16:59 par carantia

» La Bretagne menacée par des projets de forages miniers !!!
Mer 14 Déc 2016 - 17:10 par carantia

» "Les Plantes sacrées dans l'Imaginaire celtique", Pascal Lamour
Sam 10 Déc 2016 - 17:31 par carantia

» Elections Bretonnes pour le Parlement de Bretagne
Mer 30 Nov 2016 - 8:03 par carantia

» Pétition pour Alesia
Mar 15 Nov 2016 - 7:12 par carantia


Partagez | 
 

 Les fouilles de Vix, un chantier en langues étrangères

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Catusagios
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1045
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: Les fouilles de Vix, un chantier en langues étrangères   Jeu 24 Juil 2014 - 7:47

Les fouilles de Vix, un chantier en langues étrangères


Les archéologues s’intéressent à un enclos qui enfermait un espace dédié à l’agriculture, lors du second âge de fer. Une structure rare en Bourgogne. Photo Anthony Bonnet

Une équipe internationale d’archéologues fouille la plaine de Vix avec l’objectif de dater des structures de l’époque celtique.

Assis sous une tonnelle blanche, lundi après-midi, une dizaine de chercheurs contraints au repos forcé regarde la pluie tomber sur la plaine de Vix. À la première éclaircie, téméraires, ils ressortent quelques minutes le temps de réaliser une nouvelle mesure, à l’aide d’un théodolite qu’ils protègent avec un petit parapluie. Jusqu’à ce qu’ils décident finalement de plier bagage une heure plus tôt que prévu, les averses ne cessant pas. « Même si le terrain est sableux, avec la pluie, la terre devient grasse et il est difficile de faire du bon travail », glisse Bruno Chaume, chargé de recherches au CNRS et responsable du projet « Vix et son environnement ».

Un grand enclos

Quand le temps est sec, ils sont vingt-cinq à participer à cette partie du chantier près de la Seine, pendant que d’autres équipes travaillent sur les fortifications ou l’habitat intra-muros. La plupart sont des étudiants. Et beaucoup sont étrangers. Cela parle français, anglais, allemand au milieu des pelles et des brouettes. « On s’entend tous très bien », confie Clément Lassus, responsable de la documentation, c’est-à-dire de tous les objets trouvés. « Nous sommes une des rares équipes de fouilles internationale. » « Il y a un esprit de corps, c’est très stimulant et ce n’est pas le cas sur tous les chantiers, ajoute Bruno Chaume. Je ne fais jamais d’appel à candidatures car il y a plus de demandes que de places. » Deux étudiantes américaines n’ont ainsi pas hésité à faire le voyage depuis leur université de Minneapolis. D’autres viennent d’Europe de l’Est, à l’image de Marek. Ce tchèque de 27 ans, inscrit en master d’archéologie, passe son troisième été à Vix. « Cela me plaît énormément, c’est comme des vacances, lance-t-il tout sourire. J’ai connu ce chantier à l’occasion d’un stage après une année d’Erasmus à Dijon. Et depuis je reviens à chaque fois. » Marek ne s’est « jamais imaginé » pratiquer une autre activité que l’archéologie. Et il a trouvé à Vix le terrain parfait pour assouvir sa passion.

Cela fait plus de vingt ans que le site fait l’objet de recherches. Cette année, c’est un grand fossé qui recueille l’attention des archéologues. Après deux jours de décapage, les fouilles ont commencé. « On essaye de dater une structure, un grand enclos dont on n’a pas encore le plan, explique Bruno Chaume. Cet enclos délimitait une grande ferme de l’époque celtique, vers 100-200 av. J.-C. C’est une structure rare en Bourgogne et on a la chance d’en avoir une à Vix. Le but n’est pas de fouiller l’ensemble de l’enclos, mais d’obtenir un plan des habitations. C’est un objectif simple mais difficile à atteindre. »

Ondes et images

Pour cela, grâce à l’aide d’un spécialiste allemand, ils vont utiliser la technique de la prospection géophysique : des ondes électromagnétiques sont envoyées dans le sol puis remontent sous forme d’images sur un ordinateur. Le chantier côte-d’orien va même bénéficier de 16 capteurs embarqués sur une remorque tractée par un 4x4. Une méthode bien plus rapide que la prospection pédestre. « Ce sont les nouveaux outils de l’archéologie, souligne Bruno Chaume. On ambitionne de travailler sur de nombreux hectares et on sera les premiers dans le monde à le faire sur une surface aussi importante. C’est une petite révolution et on a des résultats spectaculaires grâce à ces outils. » Toutes les découvertes seront ensuite consignées dans un rapport et feront l’objet d’une vulgarisation auprès du grand public. En attendant que les recherches continuent l’année prochaine. Nul doute qu’une grande partie des étudiants sera de retour à Vix. Car, comme aime le répéter Bruno Chaume, « c’est un site extraordinaire ».

Source :http://www.lejsl.com/saone-et-loire/2014/07/23/les-fouilles-de-vix-un-chantier-en-langues-etrangeres
Revenir en haut Aller en bas
http://www.keltia-magazine.com
 
Les fouilles de Vix, un chantier en langues étrangères
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Programme transitoire des langues étrangères et régionales à l'école primaire arabe
» Questionnaire "l'enseignement des langues étrangères à l'école primaire"
» BAC 2014 lettres et langues étrangères
» Enquête - Utilisation des manuels numériques en langues vivantes
» langues étrangères post-bac

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du magazine Keltia :: Culture Ancienne :: Archéologie-
Sauter vers: