Forum du magazine Keltia
Bienvenu(e) sur le Forum de Keltia Magazine




 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Accés au site de Keltia
Page Facebook
Google + Keltia
Navigation rapide
 Culture moderne
   Agenda
   Musique
   Voyages
   Sports

   Histoire
   Artisanat
   Traditions

Amis et Partenaires

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Projet BD Cuchulainn
Sam 24 Juin 2017 - 8:25 par carantia

» Trophé Ronsed Mor 2017
Mer 10 Mai 2017 - 5:50 par carantia

» Keltia n° 42 est paru !
Sam 6 Mai 2017 - 7:36 par carantia

» Suivez nous au Pays des Contes avec Remy Cochen
Jeu 4 Mai 2017 - 9:33 par carantia

» Découverte d'une nécropole en Angleterre de La Tène
Dim 26 Mar 2017 - 6:57 par carantia

» PALEO YOGA /-2500/+1200
Mer 8 Mar 2017 - 14:05 par basulos

» Les Derniers Trouvères
Lun 6 Mar 2017 - 12:15 par carantia

» Printemps littéraire d'Erdeven - Contes & légendes de Bretag
Dim 26 Fév 2017 - 13:05 par carantia

» Conférence Jean-Paul Savignac à Erdeven (56), le 25 février 2017
Dim 26 Fév 2017 - 10:45 par carantia

» Conférence de Bernard Sergent à Paris, le 27 février 2017
Jeu 16 Fév 2017 - 7:00 par carantia

» Keltia Magazinbe n° 41
Dim 5 Fév 2017 - 14:12 par carantia

» Les fermes gauloises de Kervouyec (Quimper / Finistère)
Dim 15 Jan 2017 - 9:47 par Catusagios

» La ferme gauloise de Vitré
Dim 15 Jan 2017 - 9:45 par Catusagios

» Le livre de la jungle en breton !
Mer 4 Jan 2017 - 8:27 par carantia

» AFC du Pays Vénète
Lun 2 Jan 2017 - 7:49 par carantia

» Stand AFC du Pays Vénète au Marché de Noël d'Erdeven
Jeu 15 Déc 2016 - 16:59 par carantia

» La Bretagne menacée par des projets de forages miniers !!!
Mer 14 Déc 2016 - 17:10 par carantia

» "Les Plantes sacrées dans l'Imaginaire celtique", Pascal Lamour
Sam 10 Déc 2016 - 17:31 par carantia

» Elections Bretonnes pour le Parlement de Bretagne
Mer 30 Nov 2016 - 8:03 par carantia

» Pétition pour Alesia
Mar 15 Nov 2016 - 7:12 par carantia


Partagez | 
 

  Faire revivre Bobby Sands, emblème de la lutte armée irlandaise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Catusagios
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1045
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: Faire revivre Bobby Sands, emblème de la lutte armée irlandaise   Dim 1 Juin 2014 - 7:25

Faire revivre Bobby Sands, emblème de la lutte armée irlandaise


Un portrait affiché en prison après la mort de Bobby Sands. - Ian Berry / Magnum Photos

En 1981, Bobby Sands, militant de l'IRA, meurt en prison d'une grève de la faim. Un activiste qui fut aussi poète et dont l'Irlande se souvient toujours. France Culture lui consacre un documentaire.

« Quand la nouvelle de son décès s'est propagée, la ville s'est emplie d'hommes et de fem­mes en pyjama. Il n'y avait pas de rage, tout le monde pleurait, la rue priait. » Racontée par le reporter et romancier Sorj Chalandon, la mort de Bobby Sands, à 27 ans, des suites d'une grève de la faim en 1981, est déchirante. Une heure durant sur France Culture, Louise Hénaff et Charlotte Roux s'attachent à décrire ce membre de l'IRA [Irish Republican Army], figure emblématique de l'Irlande du Nord. Finement mené, leur documentaire fait revivre, à l'aide de témoignages, le jeune adulte radicalisé, aussi poète et parolier. Entretien avec la productrice Louise Hénaff autour d'un combattant mi-ange, mi-démon.

Pourquoi vous pencher sur le cas de Bobby Sands ?
Titulaire d'un master d'études irlandaises, je m'intéresse plus particuliè­rement aux sociétés post-conflit, à la ­façon dont l'après-guerre est vécu par les générations suivantes. J'ai connu l'histoire de Bobby Sands à travers des films comme Some mother's son, de Terry George, H3, de Les Blair, ou Hunger, de Steve McQueen. En me baladant en ­Irlande, j'ai été frappée de voir à quel point il est toujours présent : son visage est partout sur les murs ou les tee-shirts. Dès qu'on évoque les hostilités, les Irlan­dais prononcent son nom, et vous deman­dent si vous le percevez comme un terroriste ou un combattant.

Justement, comment éviter l'hagiographie ?
C'était le principal écueil de ce docu­mentaire. Nous ne voulions pas en faire un saint, mais montrer la résonance qu'il suscite toujours en Irlande. Pour signifier que ce personnage, admirable par certains côtés, n'était pas en prison pour rien – il a été arrêté en possession d'une arme et planifiait semble-t-il un attentat –, nous avons choisi de ­diffuser des archives qui rappellent le contexte très violent de l'époque.

Pourquoi mettre en avant ses œuvres ?
C'est un aspect de lui rarement traité, et qui m'intéressait particulièrement. En prison, où il va pour la première fois à l'âge de 19 ans, les membres de l'IRA sont réunis : ensemble, ils prennent des cours de gaélique, organisent des ateliers de fabrication d'armes. En 1976, ils se voient retirer le statut de prisonniers politiques. Comme ils refusent l'uniforme des prisonniers de droit commun, ils ne portent qu'une couverture, puis font la « grève de l'hygiène ». Bobby écrit alors des communiqués, des poèmes et des chansons sur du papier toilette ou à cigarettes, qu'il protège par du cellophane, puis fait passer à l'extérieur, de bouche en bouche. Son écriture est rapide, à vif : il ne pouvait pas se relire et devait mémoriser chaque petit morceau de texte qu'il rédigeait afin de pouvoir imaginer la suite. Ses écrits propageaient une vision romancée d'une ­Irlande rurale, guerrière, verdoyante, chantante. Des paysages littéraires d'une richesse improbable, imaginés par un jeune homme qui avait arrêté l'école trop tôt.

Laurence Le Saux - Télérama n° 3359
A écouter
Une vie, une œuvre, samedi 31 mai, à 16h00 sur France Culture.



Par Louise Hénaff
Réalisation : Charlotte Roux
Prise de son et mixage : Pierric Charles

Robert Gerard Sands, surnommé « Bobby », c’est ce visage souriant encadré d’une longue chevelure ondoyante que l’on voit sur les façades des maisons en Irlande du Nord. Il incarne la cause républicaine-catholique et fut le porte parole des prisonniers enfermés à la prison de Long Kesh, à Belfast. Si certains irlandais le considèrent comme un terroriste, membre de l’IRA, d’autres le voient comme un héros mort pour défendre les catholiques et protester contre le traitement des prisonniers.

Pourtant on connaît moins ses écrits, poèmes et chansons rédigés sur du papier à cigarette ou sur des pages de la bible qu’il a réussi à faire sortir de prison. Le conflit l’a cueilli très jeune et son éducation se fait en prison devenant aussi lieu d’écriture. Nu sous une couverture dans une cellule recouverte d’excréments, Bobby Sands raconte son Irlande. Dans ses poèmes, il évoque les grandes batailles irlandaises et fait revivre les paysages chers à ses camarades. Il chante la douleur des prisonniers et dénonce les conditions de détention et l’occupation britannique dans le journal républicain An Phoblacht. Et puis, l’écriture devient l’espoir de survivre au-delà de la grève de la faim qu’il sait fatidique. Il chronique alors dans son journal ses dix-sept premiers jours de grève et traduit la souffrance d’un corps qui meurt.

Ses écrits n’ont pas été traduits en français et c’est à Belfast que nous allons dans ce numéro d’Une vie, une œuvre pour saisir la résonance de ce poète et combattant.

Avec
Sorj Chalandon, grand reporter en Irlande du Nord pour Libération et auteur de deux romans sur le conflit Nord-irlandais : Mon traître et Retour à Killybegs.
Fiona McCann, professeur en études irlandaises à l’Université de Lille 3.
Laurence McKeown, ancien détenu et gréviste de la faim, scénariste du film H3 et diplômé d’une thèse sur l’éducation en prison.
Christy Moore, chanteur folk et guitariste très populaire en Irlande, il a interprété deux chansons composées par Bobby Sands.
Danny Morrison, journaliste et romancier, en charge de la Bobby Sands Trust qui préserve la mémoire et les écrits de Bobby Sands.



Source : http://www.franceculture.fr/emission-une-vie-une-oeuvre-bobby-sands-2014-05-31

A lire
Bobby Sands, jusqu'au bout, de Denis O'Hearn, éd. de l'Epervier.


Source : http://www.telerama.fr/radio/faire-revivre-bobby-sands-embleme-de-la-lutte-armee-irlandaise,113024.php
Revenir en haut Aller en bas
http://www.keltia-magazine.com
 
Faire revivre Bobby Sands, emblème de la lutte armée irlandaise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» - ben quoi ? c'est pour faire du béton armé
» Clonage: Néandertal bientôt de retour
» Prkoi le forum est desert?
» [Revue - Magazine] National Geographic (Avril 2013) : Faire revivre les espèces disparues
» Bébé 4 mois lutte toujours contre le sommeil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du magazine Keltia :: Culture Moderne :: Films et documentaires-
Sauter vers: